Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
extremIT | vous simplifier l'informatique !

extremIT | vous simplifier l'informatique !

Retrouvez ici l'actualité informatique des entreprises (gestion, tendances web, cybersécurité)

Nouvelle attaque de RansomWare au niveau mondial

L’apparition d’un nouveau Ransomware nommé « Wannacrypt » défraie la chronique : au total plusieurs centaines de milliers d’ordinateurs infectés mais l’attaque n’est pas terminée.

Cette attaque spécifique a comme vecteur principal la messagerie électronique mais a la particularité aussi d’être un ver. Autrement dit, une machine infectée va aussi infecter les machines du réseau local auquel elle est connectée. Cette diffusion utilise une faille de sécurité des machines antérieures à Windows 10. Les machines Windows XP ne sont plus supportées par Microsoft depuis Avril 2014 et sont particulièrement sensibles. Microsoft a exceptionnellement sortie un correctif sur ce système d’exploitation. 

Plus que jamais il est important d’éduquer les collaborateurs de l’entreprise.

Ne pas cliquer sur n'importe quel mail. Avant toute chose, il est important de se méfier des e-mails suspects, ceux qui arrivent sans texte dans le corps du message notamment. Attention : ce n'est pas parce que l'adresse de l'expéditeur est connue qu'elle n'est pas usurpée. Il existe aujourd'hui des passerelles antivirus et antispam efficaces qui interceptent les mails et codes malicieux avant d’arriver dans votre boîte de messagerie. Ces solutions sont globalement efficaces car elles réagissent en temps réel aux infections.

Mettre à jour les logiciels et les antivirus. Les spécialistes conseillent de mettre à jour, dès que cela est proposé, son système d'exploitation, le lecteur PDF et les principales applications bureautique. Mais aussi de se doter d'un antivirus sérieux. Les antivirus gratuits, même s’ils ont le mérite d’exister réagissent bien plus tard aux infections. La transmission des codes malveillants au niveau mondial traverse le pays en quelques minutes et la planète en quelques heures. Un chiffre évoquant : 30 000 nouveaux codes malveillants sont détectés par jour par le laboratoire Kaspersky. La plupart découlent de codes connus et sont donc bloqués.

Faire des sauvegardes. Du fait de la rapidité de la transmission, aucune protection n’est efficace à 100% à un instant T. La meilleure protection est de faire le plus souvent possible des copies de ses données afin de pouvoir restaurer les fichiers à une date antérieure au cryptage.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article