Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
extremIT | vous simplifier l'informatique !

extremIT | vous simplifier l'informatique !

Retrouvez ici l'actualité informatique des entreprises (gestion, tendances web, cybersécurité)

Fraude et risque fiscal : nouveau mode opératoire pour les escroqueries aux faux ordres de virements internationaux (FOVI)

Fraude et risque fiscal : nouveau mode opératoire pour les escroqueries aux faux ordres de virements internationaux (FOVI)

Le phénomène de fraude aux faux ordres de virement (aussi appelé fraude au Président) a déjà fait plus de 1800 victimes pour un préjudice estimé à environ 550 millions d’euros pour les faits commis et plus d'un milliard d’euros pour les tentatives.

 

La mise en place depuis trois ans de nombreuses actions de prévention a permis de constater une baisse du nombre de faits commis. Malheureusement, afin de s’adapter à la vigilance accrue des victimes potentielles, les auteurs cherchent à faire évoluer leur mode opératoire.


A ce jour, les trois modes opératoires initiaux subsistent : le changement du relevé d’identité bancaire, le faux président puis la prise en main à distance du poste informatique.


Une évolution du mode opératoire relatif au changement de RIB est apparue et a impacté des sociétés françaises à la fin du mois de septembre 2016.

Un individu se présentant comme un responsable du fournisseur contacte par téléphone puis par mail le service comptabilité arguant d'un changement de domiciliation bancaire et annonce que la ou les prochaines factures devront désormais être payées sur le compte bancaire d'une société domiciliée à l'étranger.

Afin de rassurer et transmettre le nouveau RIB à la victime, les escrocs créent sur le site internet de LA POSTE un compte leur permettant d’utiliser le service payant de la lettre recommandée en ligne. Ce compte créé sous une fausse identité ou une identité d’emprunt permet aux escrocs à partir d’une carte prépayée anonyme de régler le paiement des envois postaux.

La lettre est matérialisée et remise en main propre au destinataire par le service de distribution de LA POSTE. Ce courrier censé être transmis par le réel fournisseur renferme les nouvelles coordonnées bancaires gérées par les escrocs. Sans la vigilance accrue des sociétés ciblées, les escrocs pourraient parvenir à leur fin et obtenir les virements sur les comptes bénéficiaires désignés dans ce recommandé.

 

Pour en savoir plus, inscrivez-vous à la matinée "Lutte contre la fraude et le risque fiscal" organisé par extremIT en partenariat avec Cegid le jeudi 17 novembre de 9h45 à 12h.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article